Réduction non invasive de la graisse sous-mentonnière par la cryolipolyse

Source de l’article d’origine : « Noninvasive submental fat reduction using colder cryolipolysis » : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28901051

 

Contexte et objectif de l’étude

Les études scientifiques ont démontré que la cryolipolyse réduisait significativement la graisse sous-cutanée localisée, y compris la graisse du dessous du menton. Par contre, on n’a jamais utilisé des températures inférieures à -11° pour traiter la région sous-mentonnière.

Le but de cette étude était d'évaluer la sécurité et l'efficacité de la cryolipolyse pour la réduction de la graisse du dessous du menton en utilisant des températures plus basses et en réduisant le temps de traitement.

 

Méthode de l’étude

Pour cette étude, un applicateur de volume réduit a été utilisé pour traiter 15 patients, en utilisant un dispositif de refroidissement tissulaire non invasif (CoolSculpting System, ZELTIQ Aesthetics, Pleasanton, CA, USA) pendant 45 et 30 minutes à -12 et -15 ° C, respectivement, pour réduire la graisse sous-mentonnière.

Deux traitements dans un intervalle de 10 semaines ont été réalisés. Les effets indésirables ont été surveillés pour évaluer la sécurité. La surface traitée a été évaluée en utilisant la photographie numérique avec les mesures de calibre et cela avant le traitement, soit 10 semaines après le premier traitement et 12 semaines après le second traitement.

Tous les patients ont également été évalués avant et après un traitement de 12 semaines, après le dernier traitement en imagerie par résonance magnétique (IRM).

 

Résultats de l’étude

La réduction moyenne (SD) mesurée par l'épaisseur du pli cutané était de 33% (3,2 mm [1,7 mm]), (IC 95%, 0,2297-0,4236, P = 0,05). Par IRM, la réduction moyenne (SD) était de 1,78 mm (1,157 mm). Un panel indépendant a pu identifier à l’aveugle correctement 60% des photographies avant et après. Suite à ces traitements, 12 des 15 patients (80%) étaient satisfaits ou très satisfaits du traitement. Les effets secondaires étaient légers et résolus complètement dans les 10 semaines, sauf le cas d’une hyperpigmentation, qui s'est résolue spontanément dans les 6 mois après le dernier traitement.

 

Conclusion

Pour conclure, on peut dire que le traitement par cryolipolyse avec une température plus basse et un temps de traitement réduit continue d'être efficace et reste sans danger pour la réduction non invasive de la graisse sous-mentonnière.

 

Leal Silva H, Carmona Hernandez E, Grijalva Vazquez M, Leal Delgado S, Perez Blanco A.