La Cryolipolyse en chirurgie plastique et esthétique

Source de l'article d'origine ''Cryolipolysis in Aesthetic Plastic Surgery'' :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4145676/

 

Une femme de 50 ans s’est présentée à la clinique de chirurgie plastique pour se débarrasser de la graisse localisée dans son bas ventre malgré une bonne alimentation et de l’exercice quotidien. Après la réalisation de la cryolipolyse sur son abdomen, la cliente est retournée à la clinique pour son suivi de 8 semaines.

La Cryolipolyse, méthode d’amincissement non invasive très populaire aux États Unis, reste relativement méconnue en France. Ce procédé très efficace reste flou et intrigant. Plusieurs questions se posent : Qu’est-ce que la Cryolipolyse ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont ses effets secondaires ? Voici les réponses à toutes ces questions.

 

Qu’est-ce que la Cryolipolyse ?

 

La cryolipolyse est le résultat d'une innovation et d'un développement continu dans le domaine du remodelage corporel non invasif en chirurgie plastique et esthétique, 1 2. La demande pour les procédures de remodelage du corps est en hausse en raison de l'avènement de la chirurgie bariatrique. Les procédures de remodelage corporel permettent aux chirurgiens de traiter des zones d'excès de graisse isolées qui conduisent à une apparence asymétrique et à l'adiposité dans des endroits non désirés 2. Actuellement, la liposuccion est la technique la plus utilisée et la plus efficace pour le remodelage du corps. Mais en raison de sa nature invasive, elle comporte des risques inhérents, y compris des saignements et des infections en plus d’un temps de récupération plus long. Par ailleurs, l'une des complications les plus courantes de la liposuccion est l'irrégularité du remodelage. D'autres méthodes non invasives de remodelage corporel ont été décrites avec des degrés de succès différents : lumière infrarouge, lasers, radiofréquences, massage et même des techniques d'échographie à haute fréquence 3, mais leur viabilité à long terme et leurs cohérences dans les résultats n'ont pas été prouvées.

La cryolipolyse est une technologie récente utilisée pour la réduction de la graisse contrôlée, naturelle et sélective en utilisant un refroidissement localisé pour extraire la chaleur des adipocytes. Bien qu'il n'y ait pas d'indications formelles établies quant au moment d'utiliser cette technologie, elle est utilisée dans diverses situations, allant du patient qui désire une réduction sans cicatrice du tissu adipeux à ceux qui sont inaptes à tolérer l'anesthésie requise pour des formes plus invasives de liposuccion.

Bien que le mécanisme exact soit encore à l'étude, la cryolipolyse agit au niveau cellulaire sur un thème global de l'inflammation suivi de la phagocytose et de l'apoptose. Les principes de base de la cryobiologie remontent aux années 1960, lorsque des recherches sur la congélation rapide et l'ischémie concomitante ont été étudiées. Comparé à d'autres tissus, le tissu adipeux est plus sensible aux températures froides.4 Des études réalisées sur des modèles porcins et in vitro, avec des études histologiques et pathologiques, confirment cette réponse cellulaire. Les cellules adipeuses subissent une réponse inflammatoire après l’exposition à des températures froides (allant de -1 à -7 ° C) au cours des 72 premières heures, avec un pic au 14ème jour après le traitement. La phagocytose des cellules adipeuses commence entre le 14ème et 30ème jour. Au bout de 60 à 90 jours, le processus inflammatoire diminue et le volume des cellules adipeuses diminue avec l'épaississement simultané du septa interlobulaire. Ce cycle d'environ 90 jours entraîne une réduction sélective de la couche adipeuse sous-cutanée.1

 

Les effets secondaires de la cryolipolyse

 

Bien que l'un des plus grands avantages de la cryolipolyse reste sa sécurité, des effets secondaires non désirés ont été observés. Les symptômes incluent un érythème, un œdème, une diminution des sensations et des douleurs dans la zone de traitement, mais aucune n'a été rapportée comme permanente. Les études de biopsies des fibres nerveuses confirment cette diminution temporaire de la sensation, sans changements permanents dans les fibres nerveuses. La sensation revient chez les patients après 3 à 4 semaines 6. Un domaine nécessitant une étude plus approfondie est l'efficacité de la cryolipolyse chez les patients souffrant de conditions médicales induites par le froid telles que la cryoglobulinémie, l'urticaire au froid et l'hémoglobinurie paroxystique à froid.1 Des études de cas isolés rapportent des incidences d'hyperplasie paradoxale retardée sur des sites de cryolipolyse de 2 à 3 mois 7, avec une stimulation involontaire de la croissance du tissu adipeux comme mécanisme hypothétique. Finalement, bien qu'elle soit efficace, la cryolipolyse ne remplace pas la liposuccion à volume élevé, car la liposuccion traditionnelle peut éliminer plus de tissu adipeux, alors que la cryolipolyse n'est pas destinée à l'élimination massive du tissu adipeux en une seule séance.

 

Résultats de la cryolipolyse

 

La cryolipolyse s'est révélée efficace à travers des études de modèles porcins ainsi que de nombreuses études cliniques récemment publiées. Les études sur les modèles porcins ont révélé une réduction de 80% des couches adipeuses superficielles et une réduction de la graisse totale de 40% à 3,5 mois après le traitement 8. Une étude de quantification volumétrique a révélé que par cycle, près de 40 cc de tissu adipeux sont perdus dans les zones de flanc 2 mois après le traitement.5 Des études cliniques ont montré que la cryolipolyse est efficace pour réduire les graisses dans l'abdomen inférieur et supérieur, l’intérieur et l’extérieur des cuisses, la région des flancs et le dos.2 En termes de longévité, des études de cas rapportent une réduction des graisses pendant 2 à 5 ans après le traitement.

Enfin, les études montrent un taux de satisfaction de plus de 80% parmi les patients, avec plus de 80% des patients disposés à recommander un traitement à un ami. Dans l'ensemble, la cryolipolyse offre aux patients une méthode sûre, efficace, contrôlée et non invasive pour traiter les graisses indésirables dans diverses parties du corps.

Pour conclure, la Cryolipolyse est un procédé non invasif de réduction de graisse localisée par le froid. Plusieurs études scientifiques ont prouvé l’efficacité de cette méthode et surtout la persistance des résultats sur plusieurs années après le recours à ce traitement.

 

Karan Chopra, MD, a,b Kashyap K. Tadisina, BS,c and W. Grant Stevens, MDd

 

Références

  1. Shek SY, Chan NP, Chan HH. Non-invasive cryolipolysis for body contouring in Chinese—a first commercial experience. Lasers Surg Med. 2012;44(2):125–30. [PubMed]
  2. Stevens WG, Pietrzak LK, Spring MA. Broad overview of a clinical and commercial experience with CoolSculpting. Aesthet Surg J. 2013;33(6):835–46. [PubMed]
  3. Tadisina KK, Patel MN, Chopra K. High-intensity focused ultrasound in aesthetic plastic surgery. Eplasty.2013;13:ic56. [PMC free article] [PubMed]
  4. Sasaki GH, Abelev N, Tevez-Ortiz A. Noninvasive selective cryolipolysis and reperfusion recovery for localized natural fat reduction and contouring. Aesthet Surg J. 2014;34(3):420–31. [PubMed]
  5. Garibyan L, Sipprell WH, 3rd, Jalian HR, Sakamoto FH, Avram M, Anderson RR. Three-dimensional volumetric quantification of fat loss following cryolipolysis. Lasers Surg Med. 2014;46(2):75–80.[PMC free article] [PubMed]
  6. Coleman SR, Sachdeva K, Egbert BM, Preciado J, Allison J. Clinical efficacy of noninvasive cryolipolysis and its effects on peripheral nerves. Aesthetic Plast Surg. 2009;33(4):482–8. [PubMed]
  7. Jalian HR, Avram MM, Garibyan L, Mihm MC, Anderson RR. Paradoxical adipose hyperplasia after cryolipolysis. JAMA Dermatol. 2014;150(3):317–9. [PMC free article] [PubMed]
  8. Manstein D, Laubach H, Waaranabe K, Farinelli W, et al. Selective cryolysis: a novel method of non-invasive fat removal. Lasers Surg Med. 2009;40:595–604. [PubMed]