Cryolipolyse des seins chez l’homme

Avant après cryolipolyse des pectoraux
Avant - Après

Un excès de glande mammaire et/ou un excès de graisse peuvent entraîner un développement exagéré des pectoraux. Cette hypertrophie s’appelle une gynécomastie. Elle peut être visible des deux côtés du buste ou ne toucher qu’un seul « sein », de façon unilatérale. La gynécomastie peut être difficile à vivre. Heureusement, il existe des techniques pour s’en débarrasser comme la cryolipolyse.

Excès de glande mammaire ou de graisse

La gynécomastie peut être due à un excès de glande mammaire. Cela touche de nombreux jeunes garçons mais sur quelques mois seulement. En tout cas, il s’agit de consulter un endocrinologue pour éliminer toutes suspicions d’anomalie physiologique. Quel que soit l’âge, l’homme qui constate une augmentation « anormale » de ses pectoraux doit consulter un médecin. Si celui-ci constate qu’elle est due à un excédent de glande mammaire, le patient devra se tourner vers la chirurgie pour la réduire.

Vers 40-50 ans, la plupart des hommes qui souffrent de gynécomastie la doivent à leur surpoids. On parle alors d’adipomastie. Les pectoraux présentent des amas de graisse qui les apparentent à des seins. Souvent, même un régime ne suffit pas à s’en débarrasser. Or, il n’est désormais plus obligatoire de passer par la case chirurgie esthétique pour éliminer cette adipomastie.

PROMOTION SPÉCIALE JUSQU'AU 31 décembre 2016

179 euros la séance 2 applicateurs


J'en profite

La cryolipolyse contre l’adipomastie

La cryolipolyse permet en effet d’éliminer des bourrelets ciblés. Cette technique a été mise au point au début des années 2000 par des scientifiques américains et elle ne cesse depuis de se perfectionner. Son principe repose sur les effets du froid ; en congelant les poignées d’amour et autres bourrelets, la machine de cryolipolyse détruit les cellules graisseuses.

Au Centre Cryominceur, les hommes souhaitant se débarrasser de leurs « seins » peuvent bénéficier d’une ou de plusieurs séances de cryolipolyse, en fonction de la zone à traiter. Grâce à des machines multizones, les deux pectoraux pourront être traités en même temps, ce qui réduit de moitié le nombre de séances nécessaires.

Après une heure de traitement, la zone traitée est rouge et boursouflée. Un simple massage de quelques minutes suffira à faire disparaître cet inconvénient. On reprend ensuite son quotidien, ce que ne permet pas une liposuccion. Et au bout de quelques jours, on retrouve sa silhouette masculine.